Accueil Adultes

Accueil Adultes

L’Atelier Passerelle

L’association JEEP assure une mission d’accompagnement social et professionnel auprès d’adultes bénéficiaires du RSA dans le cadre de « l’atelier Passerelle ».

Cette mission nous est confiée par le Conseil Départemental. Elle est indépendante de celle de la Prévention Spécialisée.

L’équipe de l’Atelier Passerelle

Marianne Rolling, Conseillère en économie sociale et familiale – 07 82 54 06 96
Tatiana Million, Formatrice en français langue étrangère

Nous contacter :

13, rue Arthur Weeber 67100 STRASBOURG
03 88 39 32 54 | accueiladultes@jeep.asso.fr

 

L’atelier Passerelle

Selon le cahier des charges du Conseil Départemental, « l’Atelier Passerelle » a pour objectif la remobilisation des publics éloignés de l’emploi (bénéficiaires des minimas sociaux, demandeurs d’emploi) en parcours d’insertion sociale, en vue de leur inscription dans un parcours d’autonomie et de préparation au monde du travail. Ainsi, l’atelier Passerelle peut également être « référent » dans le contrat d’engagement RSA des personnes.
L’Atelier Passerelle poursuit l’objectif de :

  • favoriser l’accès à l’autonomie sociale,
  • lever les freins entravant l’insertion professionnelle.

Par notre action, nous établissons un lien de confiance avec les personnes qui nous permet de travailler ou de retravailler un projet professionnel. En lien avec les différents partenaires, nous avons réussi à construire un parcours d’insertion avec les personnes, tout en ayant au préalable travaillé autour de leurs difficultés.

L’Atelier Sociolinguistique

L’objectif de cet atelier de proximité financé dans le cadre du CUCS, est de permettre aux personnes en difficulté (bénéficiaires du RSA et des minimas sociaux) habitant le quartier de la Meinau (ou des quartiers limitrophes), d’apprendre les notions de base du français afin d’être plus autonomes au quotidien.
Cette action a pour but de permettre aux hommes et aux femmes :

  • d’être plus à l’aise en français, (apprentissage des savoirs de base),
  • d’être plus autonome au quotidien,
  • de reprendre confiance en soi,
  • de faciliter leur intégration sociale,
  • de bénéficier d’un accompagnement plus individualisé pour les personnes qui rencontrent des difficultés,
  • d’accompagner les personnes dans leur progression, afin de les orienter vers un parcours adapté, pouvant déboucher vers une autre formation (en français ou vers une action de mobilisation vers l’emploi).